Mes essentiels grossesse beauté / santé

Santé

Ah la grossesse et ses petits maux. Franchement, cela peut vous pourrir la vie. De mon coté j’ai été chanceuse, on ne peut pas dire que j’ai eu de réels problèmes de santé, néanmoins, j’ai quand même eu quelques petits désagréments ce qui me permet de partager avec vous les « remèdes » ci-dessous.

Bas de contention

Si comme moi, tu n’as pas la circulation du sang d’une fulgurance folle mieux vaut investir assez rapidement dans des bas de contention. Afin de ne pas les payer, le docteur peut les prescrire sur ordonnance. Vous pouvez me demander à quoi servent les bas de contention. Souvent, on les associe aux papis ou mamies, mais il n’y a pas que les vieux qui ont des troubles du retour veineux ! Les bas de contention servent donc avoir une meilleure circulation sanguine et d’éviter les jambes lourdes, ou beaucoup plus grave, les phlébites, ou encore les impatiences.

la douche froide

En parlant d’impatiences, je crois que c’est le pire truc que j’ai vécu pendant ma grossesse. Si vous ne savez pas ce que c’est, en fait, ce sont comme des décharges électriques dans les jambes, généralement le soir, ce qui vous oblige à les bouger en permanence. Inutile de dire que c’est très compliqué de dormir dans ces conditions… Le seul moyen que j’ai trouvé afin de limiter les dégâts c’est de passer mes jambes sous la douche d’eau froide avant d’aller me coucher. Les bas de contention portés essentiellement le matin étaient également censés soulager mes jambes.
Ah, et pour celles qui ont une grossesse en été comme moi, le combo douche froide – bas de contention permet également de limiter l’effet jambonneau. Cela soulage vraiment les orteils transformés en Knaki balls et les mollets tronc d’arbre.

L’homéopathie

Je sais qu’il y a débat autour de l’homéopathie, mais sur moi ça marche et j’y crois. Quand je vous dis que les impatiences ont été la pire chose que j’ai pu vivre pendant la grossesse, vous n’imaginez pas à quel point c’est vrai. Ma belle-mère qui est médecin, m’a recommandé un traitement homéopathique pour les soigner, et il est vrai que cela a plutôt bien fonctionné. Je ne vais pas dire que ça a été parfait mais tout de même j’ai pu noter une nette amélioration de mon état.
Tellement satisfaite, j’en ai profité pour prendre rendez-vous chez une homéopathe afin qu’elle puisse me prescrire un traitement à prendre en vue de l’accouchement. Si cela vous intéresse je vous détaillerai cela une fois le moment fatidique passé.


Le Gaviscon

Comme je vous l’ai dit plus haut, je n’ai pas eu de réels problèmes de santé. À part donc des impatiences, l’autre chose pénible fut les remontées acides. Alors je ne sais pas si c’est moi qui suis particulière, on me disait que les remontées acides étaient à la suite de lourds repas, mais moi je les avais plutôt en pleine nuit, une fois la digestion terminée, et donc l’estomac vide. Et là, comment vous dire à quel point le Gaviscon m’a sauvé l’œsophage !

Soins hydratants

Clairement on est dans la beauté, mais ça a été un tel cauchemar pour moi la peau sèche que ça en est quasiment devenu pathologique. Je vous détaille prochainement ma routine beauté, mais je ne pouvais pas ne pas insister sur l’importance qu’ont eu les soins hydratants pour ma peau. Et même si pour certains il ne s’agit que d’esthétisme, pour moi la qualité de la peau va au-delà. Mais comme je viens de vous le dire, je vous détaillerai tout cela prochainement.

Les crèmes solaires

Et oui, qui dit grossesse en été dit soleil. Et qui dit soleil, dit masque de grossesse. Ma peau étant extrêmement sensible aux UV, je ne voulais donc pas prendre le risque d’avoir un melasma. Je me suis donc consciencieusement couverte de crème solaire à chacune de mes sorties.

Voila, après avoir précédemment détaillé mes huit indispensables grossesse, j’ai fait le tour de mes petites astuces santé. Toutefois, il est important de garder à l’esprit que je ne suis pas médecin, que chacun est différent, et qu’avant de prendre quoi que ce soit surtout pendant cette période particulière, il ne faut surtout pas hésiter à consulter un professionnel de santé.

Santé

Et vous, quels ont été vos petits maux de grossesse ? N’hésitez pas à partager vos astuces.

A très vite !

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *