Le dur choix de la date et du lieu

Lieu

Quand on annonce ses fiançailles la question qui vient très vite c’est « Le bébé c’est pour bientôt alors ? » Euh … Mais les deux questions qui viennent encore plus vite c’est « Ah super et c’est pour quand ? » « Et vous allez faire ça où ? ». C’est vrai qu’il est urgent de faire son choix pour la date et le lieu afin de se lancer sérieusement dans les préparatifs. .

Après l’émotion des fiançailles vient donc le moment où l’on réalise que ce n’est pas une blague, que c’est pour de vrai, qu’on organise vraiment son mariage !

Je vais me marier ??? Non mais sérieux, pour de vrai ? Avec une vraie robe à moi ? C’est vraiment moi qui vais dire oui ? Et c’est vraiment moi qui vais être la mariée ? … … …

Fini le temps d’épingler frénétiquement des robes importables, des coiffures improbables, des tables dégoulinantes des fleurs. Cette fois, on va vraiment les mettre à contribution ces tableaux.

Pour moi ça a commencé par une grande épuration, eh oui, déjà à l’époque j’étais adepte du grand nettoyage mon Pinterest en a fait les frais! Enfin il me reste encore un bon millier d’épingles relatives au thème mariage, ça me laisse de quoi faire.

Mais avant même de pouvoir assommer son fleuriste avec les 300 compositions différentes accumulées et admirées depuis des années il faut encore répondre à ces deux questions :

On fait ça où ? On prévoit ça pour quand ?

Là on passe aux choses sérieuses, et aux ennuis aussi … Parce que tout le monde veut y mettre son petit grain de sel, chacun a son avis bien précis sur la question !

Le choix du lieu

Il faut dire que la géographie du coeur n’est pas aisée pour nous. Nous vivons à Versailles, je viens du Nord, le minou de l’est. Sa famille proche y vit encore alors qu’une grande partie de la mienne vit en Provence. Rien que là les ennuis commencent et ça empire quand on prend en compte les copains qui sont éclatés aux quatre coins de la France… Voici donc un petit aperçu des réflexions :

Le minou : « On va le faire en Val de Loire, c’est là que je t’ai demandé en mariage et on adore cette partie de la France. »

La maman : « Pourquoi tu le ferais pas en Provence ? C’est beau, c’est chic, en plus il fait beau toute l’année et ce sera plus pratique pour la famille. »

Les copines : « Mais pourquoi vous le faîtes pas dans le Nord, c’est là où vous vous êtes rencontrés et c’est plus simple pour nous. »

Les copine avec enfants : « Sur une île ? Ooooh trop cool ! Quoi ????? On est obligé de laisser la voiture sur le Continent ? Non mais c’est juste pas possible, tu ne te rends pas compte. On fait comment avec les lits des petits, les chaises hautes, les milliers de sacs… »

Bon alors comment vous dire…

On a décidé de ne pas se prendre la tête et viendra qui pourra. Franchement, à moins de le faire au bout du monde, les personnes pour qui vous comptez vraiment s’arrangeront toujours pour faire le déplacement. Et en bonne sadique que je suis j’ai décidé de contrarier doublement nos invités en organisant 2 mariages… Eh ouais je suis comme ça moi, j’aime bien embêter tout le monde.

Ouais c’est mon côté Pompadour mouhahaha

Une fois la zone géographique définie, il faut définir le cadre qui accueillera cet évènement si particulier, attendu, rêvé, organisé. Et la c’est le drame…

La Pompadour (et le minou) : « Nous on veut un château avec un beau jardin pour faire le vin d’honneur »

La maman de la Pompadour : « Mais vous avez vraiment besoin d’un château ? j’ai repéré une jolie ferme, ça peut être hyper bien aussi un mariage champêtre »

La Pompadour à la maman du minou : « Oui… alors le château que vous nous avez montré il est bien mais 10 000 euros rien que pour la location … oui ok il y a 10 chambres comprises… mais quand même, ça fait cher » (coup de chaud, ça fait vraiment très très cher)

Il y a plein de choses que nous avons essayé de prendre en considération pour faire une sélection des lieux à visiter :

Déjà, le feeling. C’est quand même plus sympa de se marier dans un endroit qui nous plaise vraiment. C’est censé être le plus beau jour de notre vie !

Le budget. Bah oui, tout le monde n’a pas les moyens de louer l’Orangerie du Château de Versailles. Dommage c’était à côté de chez nous…

Avouez que quand on passe devant ça tous les jours, on finit par voir trop grand

Les hébergements autour. Gros problème de notre mariage, comme je vous l’ai dit plus haut, personne ne vit à côté. Il faut donc que tout ce beau monde trouve un logement facilement et pas loin car boire ou conduire, il faut choisir.

Mais il y avait un petit détail auquel nous n’avions pas pensé : On n’est pas les seuls à se marier !!! Whaaaaaaat ??? Mon mariage n’est pas l’évènement le plus attendu de la décennie ? Il y en a d’autres qui veulent leur part de bonheur ? Je pensais que les salles n’attendaient que nous…

Le choix la date

Pour être honnête, vu mon expérience, je pense qu’il faut garder une certaine flexibilité car à part gros coup de chance, c’est rare d’avoir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la fermière…

Au départ, nous étions partis pour nous marier en septembre 2017. Généralement il fait encore chaud, tout le monde revient de vacances tout bronzé, donc beau et détendu. Et puis nous pensions qu’en s’y prenant plus d’un an à l’avance on était laaaaaaaaaaarge. Mais en fait pas du tout… Mais alors pas du tout, du tout, du tout. Parce que oui, d’autres couples ont aussi prévu de se marier en 2017.

 » Ah votre salle n’est plus disponible ? La votre non plus ? Celle là non  plus ? Boooon… » Il reste donc une salle qui explose notre budget, ou deux disponibles à partir d’octobre…

ça commence mal…  Et après réflexion et un gros coup de coeur changement de cap :

« septembre c’est bien mais le 1er week end c’est la rentrée, mes parents (profs) ne pourront pas être très dispos, le 16 mon témoin pourra pas venir, et après on est sûr de rien pour le temps »

Donc partons sur mi-juillet. Il fait beau, il fait chaud, les gens partent généralement en vacances en août et les profs ont deux mois de vacances. Ils peuvent quand même s’arranger pour être disponibles ce week end là (surtout que c’est un petit peu de ma maman et de mon beau père dont on parle…).

Et là, magie, nous avions eu un vrai coup de coeur pour une salle qui était disponible fin juillet, dans le périmètre retenu et avec tous les critère ! Le rêve, les larmes de joie, ça y est, on est dans les starting blocks. Oui mais non… Parce que sur la route pour visiter le fameux domaine, le minou m’apprend que durant le week end de juillet que nous avions choisi, le frère du mari de sa soeur se marie donc impossible pour nous de le faire à la même date… Retour à la case départ avec cris et larmes de tristesse.

Mais alors où et quand ?

Que faire ????? Que faut-il privilégier ? Suivre son coup de coeur ou prendre une salle par défaut ?

Comme vous pouvez vous en douter, nous avons décidé de marcher au coup de coeur et de prendre notre mal en patience. Je ne donnerai de leçon à personne, je ne fais que raconter ma vie, mais franchement, nous avons préféré de loin repousser le mariage à 2018 pour le célébrer dans un endroit qui nous plaisait vraiment, plutôt que de s’obstiner à vouloir le faire en 2017 dans une salle qui nous aurait laissé des regrets.

Le manoir de Clénord

En fait on a trouvé un super compromis, mariage civil en 2017 et mariage religieux en 2018.

Alors oui ça peut paraitre bizarre mais à défaut d’avoir pu organiser les deux mariages la même année, cette solution nous a permis de ne pas être trop frustrés. De toute façon, vu que les deux mariages allaient se passer dans des endroits géographiquement complètement différents, c’était aussi plus simple (financièrement) pour les invités.

Et puis soyons sérieux deux minutes, ça a fait deux mariages à organiser donc deux fois plus d’idées déco à développer, deux fois plus bonheur et deux robes !!!!!!!!!!!

You may also like

2 commentaires

    1. Je dois bien admettre que j’ai surtout vu le côté 2 fois plus de fun… Mais, j’en parlerai sans doute, le mariage civil sera un tout petit truc donc beaucoup moins de logistique à gérer. Pas folle la guêpe 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *